Recherche
Accueil TAYLOR EXPOSITIONS CONTEST ARCHIVES DONATIONS

Warning: include() [function.include]: Filename cannot be empty in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55

Warning: include() [function.include]: Failed opening '' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55
   
   
 

PRIX RENEE BERNARD (peinture)

 

Créé par Renée Bernard, peintre (1906 - 2004).
«Ce prix devra récompenser un artiste de talent dont les travaux révèlent une science de la composition ainsi qu’un souci particulier de l’harmonie des couleurs (réalité transfigurée, inspiration, poésie et sensibilité).»

 
   
   
 

Jean Marc IDIR

Laureat 2016
 
   
L envers du décor II (© RMN)

Silence et chaleur habitent les vues d’églises ou d’immeubles depuis l’encadrement d’une fenêtre dans une intéressante conception de l’espace.

Les bruns, les ors, les rouges chantent sous la pureté d’un ciel bleu, animent de leur chaleureuse lumière les compositions rythmées par les fortes lignes géométriques  horizontales et verticales qui dialoguent tout comme extérieur et intérieur.

Pour ces espaces ouverts, aux cadrages très personnels, Jean-Marc Idir suscite l’intérêt de la découverte des lieux qu’il a choisis et qu’il ne dévoile qu’en partie. Ces rues étroites sans promeneurs qui attendent le soir lorsque la canicule fait place à la fraîcheur pour vivre pleinement. Avec une précision du dessin l’artiste transmet une atmosphère, saisit les jeux d’ombre et de lumière en des formats étroits et en hauteur qui conviennent si bien à ces thèmes.

Jean-Marc Idir aime également transmettre la pénombre d’intérieurs en enfilade ici encore sans détails inutiles, seul un bureau signale la présence d’habitants. En une matière délicate finement travaillée et nuancée cet artiste nous invite dans ce Sud dont il sait si bien traduire la sérénité, le bonheur de vivre.


   
 

Yves WACHEUX

Laureat 2015
 
   

 

Peintre, Yves Wacheux est aussi un poète; son œuvre en témoigne qui confère à la réalité une dimension personnelle.

Il invite à une promenade à travers la campagne  ou dans l’intimité d’une maison familiale entourée d’un jardin joyeux. Cet artiste possède un style bien à lui avec un intéressant sens de l’espace. Il conte de petites scènes quotidiennes en des compositions sensibles à la matière fluide avec ici et là des transparences. Toute en finesse, délicate, subtile la palette ajoute encore à ce sentiment de rêve transmis à cette œuvre intemporelle d’une grande douceur.

Une originalité de construction des tableaux avec souvent de vastes espaces, un dessin succinct mais présent chantent la vie et laissent toute la place à l’évasion. La nature est présente dans chaque toile avec ses arbres en fleurs traités dans une belle légèreté, ses jardins foisonnants ; parfois extérieur et intérieur dialoguent.

Yves Wacheux aime les perspectives rapprochées, les jeux de couleurs ,tendres le plus souvent mais bien loin d’une quelconque mièvrerie. Chacune de ses compositions baignées de sérénité enchantent comme le ferait un conte.


   
 

Alain MARIE

Laureat 2014
 
   
La peau de marbre (huile sur toile - 100x81 cm)

L’œuvre d’Alain Marie respire la sérénité. Ce coloriste compose des scènes intimistes et chaleureuses dans une figuration qui sait s’évader des contraintes. Le plaisir de peindre se révèle évident chez cet artiste qui use de couleurs éclatantes.

Chaque composition parfaitement ordonnée est structurée par la rigueur d’une étagère, de tables auprès desquelles chante une palette de rouge profond, de jaune vivant. Une nature morte aux pichets et bouteilles est une invitation à  la dégustation ; l’atelier et ses boîtes et tubes rangés dans leur placard,au mur des portraits, c’est son univers personnel que l’artiste nous fait partager.

Le pinceau brosse en une matière plutôt fluide les éléments de la toile dans la sûreté du dessin souvent créé par la couleur. Et lorsque Alain Marie nous convie à Venise ou en Bretagne c’est avec la même vision d’intimité ; il choisit des angles personnels : un coin de canal bordé de maisons juste esquissées et joyeusement colorées ou  Binic et son port tranquille. Une peinture apaisante.


   
 

Pascal VINARDEL

Laureat 2013
 
   
Les somnambules - 2013 (130 x162 cm)

Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris,pensionnaire durant deux années à la Casa Velasquez, Pascal Vinardel construit une œuvre sobre, imprégnée de silence. Sa palette  d’ocres vibre sous la lumière qui ménage d’intéressants contrastes.

Un héritage classique habite ses compositions structurées d’architectures : fenêtres à l’italienne s’ouvrant sur la nature monuments, il s’en dégage paix et beauté. Une matière fluide, nuancée, quelques rares personnages, confèrent une atmosphère de sérénité, donnent toute l’ampleur au thème choisi.

L’artiste a vécu sa jeunesse au Maroc, souvenir indélébile ; il éprouve à ses heures, le besoin de fixer sur la toile les paysages aimés, gorgés de soleil, l’habitat, la vie dans des compositions toujours équilibrées où l’on perçoit la chaleur, le soleil qui, par endroit, illumine chemins, nature, maisons. Pascal Vinardel ne sacrifie pas aux modes, il poursuit sa quête de lumière, d’atmosphères, d’intimité avec une réelle authenticité. 


   
 

François FREGERE dit FRANGER

Laureat 2012
 
   
Le passage, 2010

Ses études à l'Ecole Supérieure des Arts Appliqués et de gravure ont finalement conduit Franger vers la peinture, aboutissement de recherches et d'études multiples. 

Au premier regard ses compositions s'apparentent à l'esprit Cobra dans le tumulte des lignes et des couleurs puissantes et lumineuses qui traduisent son aspiration à la liberté, dans le retour aux vérités élémentaires. Son art dépasse le clivage figuration / abstraction. Observateur, des relations humaines, l'artiste les insère dans ses tableaux foisonnants à la démarche plastique originale qui nécessite un tête-à-tête avec l'oeuvre pour en découvrir la plénitude.

Durant son parcours, Franger s'est intéressé à la calligraphie dont on retrouve des traces ici et là. Il a réalisé des bandes dessinées, les cernes noirs en sont le reflet. Nus sensuels, souffrance de l'amour, amitié ou disputes demeurent ses thèmes de prédilection primordiaux peints parfois dans une sorte de primitivisme.
L'inconscient possède aussi toute sa place dans cette création où les couleurs rutilantes diffusent la lumière. Ce graphisme noir, très appuyé, qui se retrouve dans chaque toile constitue un élément de ce vocabulaire pictural qui réinvente le monde.


   
 

Michel GEMIGNANI

Laureat 2011
 
   

Colorée,vivante, peu banale, est cette succession d’abat-jour, thème essentiel d’une série de peintures de l’artiste. Une variation de formes et de couleurs dans une invention toujours renouvelée. Rendre la lumière dispensée à travers ces lampes différentes a séduit Michel Gemignani qui, en une création fertile, propose avec chaque toile une image différente. Du plus classique au plus imaginatif,chaque abat-jour s’inscrit dans une composition à l’intelligente fantaisie. Une géométrie très présente : cercles, triangles, ovales, architecture le tableau, s’unit à une palette haut en couleurs,entre ombre et lumière. On apprécie cette interprétation toute personnelle, ludique, tantôt dépouillée et parfois chargée.

Ces variations sur un objet usuel traduisent l’inventivité du peintre ;ampoules,néons, halogènes sont mis en situation au gré de son imagination créatrice. Michel Gémignani ne cède pas à l’anecdote,il reconstruit une histoire à partir de ces composants dans une organisation rigoureuse vivifiée par une gamme colorée variée. Il organise dans l’espace des jeux géométriques.

Variations imaginaires qui parfois associent cet objet diffuseur de lumière à des fragments de peinture constituant le fond de l’œuvre et découpant sur elle des coulées de lumière. On aime aussi la matière travaillée, savoureuse pour cette création singulière.

Nicole  LAMOTHE


   
 

Lionel GUIBOUT

Laureat 2010
 
   

L’osmose est profonde entre cet artiste et la nature, avec l’arbre en particulier dont il semble connaître les mystères, la vie secrète. Seul le plus souvent, imposant au premier plan de la composition, il vit sous le pinceau de Lionel Guibout qui trouve dans la technique mixte la possibilité de rendre avec vérité un tronc, sa structure, son écorce.

Le peintre ne recherche pas l’élégance de feuillages légers, il s’intéresse à la beauté un peu sévère du tronc et de ses ramures, puissant, vénérable, qui a vécu. Car c’est bien la vie de ce végétal qui semble passionner Lionel Guibout dans une représentation tout à la fois fidèle et personnelle. Il cherche à restituer « l’âme » et l’on est pris par cette beauté, l’arbre devient personnage.

Avec maîtrise cet artiste traduit la rugosité du bois, ses aspérités et sa vitalité en une gamme colorée d’ocres et de terres parfois illuminées d’une lueur orangée ou par un feu dévorant. Regardant cette œuvre, on croit percevoir l’humus, l’atmosphère forestière. Sans ambages, dans la beauté simple d’une vérité personnelle et respectueuse, le peintre exprime son amour et son admiration que l’on partage.


   
 

Gérard LE CLOAREC

Laureat 2009
 
   

La couleur est vive et le geste dynamique. Gérard le Cloarec s’approprie les formes, les réinvente en une figuration allusive, singulière créative et joyeuse qui réclame un tête-à-tête. Alors se dévoilent visages, personnages, oiseaux comme masqués par un jeu de traces colorées et vives dans une géométrie apparente. Un monde personnel, étrange et fascinant dont on souhaite découvrir les clés. Cet artiste construit corps et visages un peu à la manière d’un puzzle, par des plaques juxtaposées et en des couleurs qui se répondent : noir et rouge, jaune vif et bleu.

Evocatrice de l’être humain, de visages impénétrables dans lesquels se remarquent quelques signes récurrents : triangles, cercles, croix tracés en surimpression. Une œuvre inventive à découvrir.


© TAYLOR association des artistes Ce site est realisé par