Recherche
Accueil TAYLOR EXPOSITIONS CONCOURS ARCHIVES DONS ET MECENATS

Warning: include() [function.include]: Filename cannot be empty in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55

Warning: include() [function.include]: Failed opening '' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55
   
   
 

PRIX MARIE ET LÉON NAVIER (gravure)

 

Créé par Lucie Navier (1910-1996), peintre, en mémoire de ses parents. Ce prix, par décision du Comité, est à décerner à un artiste en ex-libris ou en estampes de petits formats.

 
   
   
 

Thomas FOUQUE

Laureat 2017
 
   
Etoile I - pointe sèche - 8x8 cm

  Ce taille-doucier explore l’infiniment petit, scrute les métamorphoses d’un insecte mais il s’évade de la réalité pour exprimer ses questionnements.

  Après des études à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs Thomas Fouque a enrichi sa formation par une initiation au métier d’imprimeur taille-douce. Ces deux enseignements lui permettent de créer des œuvres absolument personnelles, finement travaillées. Ces gravures en creux requièrent attention, minutie de la part de l’artiste d’autant plus chez ce graveur qui s’exprime en formats réduits. La qualité de ses tailles est remarquable avec une intéressante modulation des ombres et des lumières ; la tache, le cerne, la ligne parfois agrémentés de couleurs savamment réparties donnent naissance à des formes, souvent des sphères évocatrices de germination, de développement. 

  Thomas Fouque suit sa route faite de recherches avec des variations toujours différentes autour d’un même thème. Transparences, lumière, cristallisation cette création, hors des sentiers battus affirme un talent authentique.


   
 

Paola DIDONG

Laureat 2015
 
   
Dans l après

 

Matières organiques : plantes, animaux souvent primaires, minéral figurent en gros plan dans ces gravures au tracé dynamique, énergique et fort.

Avant de se consacrer à la gravure en 2010 Paola Didong  a été metteur en scène-scénographe et également chercheur ; un parcours diversifié qui a enrichi sa création. Son trait sûr, précis dévoile les détails d’organes impressionnants parfois : protozoaires, fleurs, en une matière animée ou inerte. Ou encore des stalactites et stalagmites en opposition ombre/lumière se répondent dans une atmosphère de   grotte. La facture est vigoureuse, des stries animent ces concrétions calcaires. L’artiste joue des formes en un travail personnel, excelle dans les jeux de valeurs et dévoile le mystère de la vie, entre le visible et le caché dans ces « anatomies » surprenantes.

Paola Didong nous confronte au mystère de la création, elle réalise des images troublantes où vérité et imaginaire cohabitent. A la pointe sèche elle associe parfois le soufre qui confère à l’œuvre une belle qualité, ;elle épargne de grands aplats qui aèrent, éclairent la composition. Une plongée dans des contrées inconnues, surprenante.


   
 

Tony PECORARO

Laureat 2014
 
   

Italien, ce graveur a étudié la décoration à Florence puis les arts graphiques, il est aujourd’hui professeur de gravure à l’Académie de Bologne.

  Toni Pecoraro travaille à l’eau-forte à laquelle il associe l’aquatinte et reprend de feuille en feuille un thème qui lui est cher : le labyrinthe. Cet entrecroisement régulier et complexe de chemins parfois sans issue, sorte de voyage initiatique semble le fasciner.

  Avec cette œuvre l’antiquité redevient présente. L’artiste mène la pointe sur le vernis avec précision et virtuosité pour évoquer d’amples étendues pierreuses dans lesquelles le labyrinthe est l’élément central. Par les ressources du trait multiple, des ombres de l’aquatinte et de la lumière du blanc, il recrée ces lieux mythiques avec de belles modulations d’ombre et de lumière.

  Dans ces espaces arides, souvent chaotiques, ce lacis régulier de voies inextricables s’impose dans l’espace, énigme envoûtante que le graveur transmet avec un grand talent en des tailles entremêlées et sous des ciels aux intéressantes fulgurances.


   
 

Mikio WATANABÉ

Laureat 2013
 
   
Un papillon

Un univers de silence et de beauté, de poésie aussi à partir d’éléments les plus simples du quotidien, c’est tout l’art de ce graveur. Réalisées à la manière noire, ses œuvres aux fondus les plus fins, parfois dans un clair-obscur et d’une qualité esthétique rare sont empreintes de vérité, de vie, dans la perfection du dessin.

Ces compositions si proches de la réalité sont révélatrices des recherches du graveur, de son désir d’aller au plus près de la vérité tout en conservant une approche toute personnelle.

D’origine japonaise, Mikio Watanabé a étudié à Tokyo avant de se rendre à Paris en 1971 où il apprend la gravure. De ses origines il a conservé ce respect, cette admiration pour la nature sous ses diverses expressions ; ainsi rend-t-il presque palpable une « Fleur de carotte » sauvage qu’il immortalise et avec quel raffinement ! De même il traduit l’impalpable, la fragilité, les nuances infinies d’ailes de papillons. Une magie naît de ces œuvres, parfois symboliques : "La Paix" incarnée par une grenouille verte si expressive


   
 

Patricia NIK DAD

Laureat 2012
 
   
Rocking horse

Elles nous troublent ces jeunes filles, sont-elles enfants ou déjà femmes? Et cependant rien de pervers dans ces visages mais des corps trop vite développés. Leur grâce, leur charme son incontestables ; on songe à des danseuses asiatiques.
Parées d'une longue chevelure, de bijoux, elles offrent sans complexe une nudité à peine voilée par un peignoir brodé ; leur visage aux yeux immenses semble questionner.

Sous la pointe, Patricia Nik Dad un tracé ténu décrit les formes parfaites trop tôt écloses : rondeur des petits seins, galbe des cuisses. Remarquable finesse de ces gravures où l'artiste s'attache au détail, joue de toutes les nuances du gris ponctué de noir, valeurs qui s'équilibrent et affirment une grande sûreté dans la décision du trait.

Charmantes, désarmantes lolitas trop vite devenues femmes ; elles posent dans des décors de fleurs et de plantes qui leur sied si bien.
Ecuyère d'un cirque, Léda et son cygne, autres inspirations pour Patricia Nik Dad où l'on retrouve le même dialogue de l'artiste avec le support, la même discipline, le même graphisme harmonieux.


   
 

Isabelle PANAUD

Laureat 2011
 
   

Les oiseaux se succèdent de feuille en feuille tels des portraits. L’on est séduit par la série que l’artiste consacre à ces compagnons du quotidien et évoqués avec une exactitude précise. Nées d’une examen attentif, toujours recommencé, ces œuvres témoignent de la fascination d’Isabelle Panaud pour ces petits animaux si variés.

Diplômée de l'E.N.S.B.A., cette artiste enseigne la gravure mais réserve une partie de son temps pour son activité artistique. Capter la vérité d’une morphologie, des couleurs du plumage, les décliner avec vérité , tel est le but de cette graphiste-illustratrice. Les œuvres exécutées en couleur communiquent une présence intense à ces bouvreuils, pinsons, échasses et bien d’autres autres espèces , les-uns migrateurs, les autres préférant la douceur rassurante du nid.

Une fine ligne délimite les volumes du corps de l’oiseau puis le graveur dessine les plumes aux couleurs différentes suivant les espèces, dans une exécution attentive à restituer la réalité. Chaque animal est pris sur le vif ; colorés ou évoqués en camaieux d’ocres, ils vivent sur le papier, l’œil brillant, aux aguets.

L’on comprend en découvrant ces œuvres d’un beau naturel, le lien affectif qui unit Isabelle Panaud à ces oiseaux.

Nicole LAMOTHE


© TAYLOR association des artistes Ce site est realisé par