Recherche
Accueil TAYLOR EXPOSITIONS CONCOURS ARCHIVES DONS ET MECENATS

Warning: include() [function.include]: Filename cannot be empty in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55

Warning: include() [function.include]: Failed opening '' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55
   
   
 

PRIX DE LA FONDERIE D'ART DE LA PLAINE (sculpture)

 

Ce prix est destiné à récompenser un jeune sculpteur. Il consiste en la réalisation d'un tirage bronze d'une œuvre, d'un montant équivalent à 5.000€.

 
   
   
 

Julia LEVITINA

Laureat 2017
 
   
Le Vieillard et la Mer - bronze - 38x8,5x8,5 cm

  D’inspiration classique la sculpture de Julia Levitina demeure sans conteste une expression personnelle sous-tendue d’âme à travers une beauté simple et sereine, vibrante de sensibilité.

  De la plénitude voluptueuse de Cassiopée aux contours modelés transcrits par la densité des formes sur lesquelles sur lesquelles coule une lumière vivifiante jusqu’aux corps juvéniles, porteurs d’espérance l’artiste affirme sa complicité avec la matière. On retrouve cette présence avec les bustes à la beauté grave, à la présence silencieuse et intense. Façonnées en un puissant modelé ou en une facture plus lisse ces œuvres obéissent à la précision du geste et portent le témoignage du regard de la sculptrice sur les êtres. Il y a ici une exigence de vérité.

  Autre thème abordé par l’artiste : le monde animalier ; elle l’évoque souvent en mouvement, parfois facétieux ainsi un couple de lapins et toujours dans l’harmonie des volumes parfois sous-tendus de tension. Ainsi lorsqu’elle sculpte des chevaux fougueux auxquels elle communique par son travail patient, une vérité charnelle sans sacrifier au détail qui peut alourdir et elle privilégie la forme.

  Julia Levitina ne laisse à personne le soin de couler ses œuvres dans le bronze ; elle réalise elle-même les fontes et la patine dans une fonderie construite dans son atelier.


   
 

Lavinia AUBRY

Laureat 2016
 
   
La Pensée - acier - L160x163x H110

Au métal froid, neutre cette artiste communique l’ardeur, la force tout en laissant apparaître les fêlures du corps.

Lavinia Aubry possède le sens de la forme vivante avec ses carapaces d’acier formées de pièces assemblées. Mais chez elle les corps sont volontairement inachevés, dénués de tête, de membres ; ainsi mutilés ils ne sont pas reconnaissables et, pour l’artiste, ils portent la trace d’un passé.

Nulle recherche de beauté formelle dans cette création mais l’idée que le corps recèle une mémoire, possède sa propre réalité. Lavinia Aubry travaille le métal à l

’oxy-acétylène, pose la matière en épaisseur d’où cette vigueur des corps telle une armure renfermant le fondamental de l’être. Cette œuvre intense possède l’énergie de l’âme primitive dans la densité du message et une tension interne perceptible. L’artiste confie ses interrogations à travers ses créations ; elle se projette au-delà de la forme pour retrouver le mystère de l’humain.

Ce sculpteur réalise également des installations autour des cinq sens toujours dans ce combat avec le métal. Chacune de ses sculptures emplit l’espace de sa présence dans la lumière.


   
 

Claudio LOCATELLI

Laureat 2015
 
   

 

Unique par sa conception le bestiaire du plasticien-sculpteur crée l’illusion du réel tant les animaux sont habités de vie.

La surprise vient des matériaux utilisés, certains classiques :terre, bois, cuivre, laiton et d’autres encore issus de l’imagination créatrice de Claudio Locatelli : tissus, papier imprimé, sopalin auxquels s’ajoutent pigments et encres. Entre naturel et artificiel ce travail se révèle proche de la vérité ;il naît d’une observation attentive associée à une grande liberté. Chien marchant ou assis, vache, héron, grenouille et autres bêtes immédiatement identifiables intéressent par leur conception plastique inattendue qui n’enlève rien à la vérité.

Certains animaux de ce bestiaire sont réalisés à partir d’une structure métallique habillée d’extraits de journaux associés à d’autres éléments. Surprenante est l’expression si naturelle de chacun. Claudio Locatelli provoque une rencontre entre art et nature. Plus classiques les sculptures exécutées en terre que l’artiste pose par touches juxtaposées :des nus au corps légèrement étiré sur lequel la lumière modèle le relief. « Créer une œuvre c’est créer un monde » écrivait Kandinsky, c’est ce que propose cet artiste.


© TAYLOR association des artistes Ce site est realisé par