Recherche
Accueil TAYLOR EXPOSITIONS CONCOURS ARCHIVES DONS ET MECENATS

Warning: include() [function.include]: Filename cannot be empty in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55

Warning: include() [function.include]: Failed opening '' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55
   
   
 

PRIX JOËL DABIN (peinture)

 

Créé par Mireille Dabin, pour son mari peintre (1933-2003), au nom de l'Association Dabin Art & Énergies (/www.joel-dabin.com)
Ce prix est destiné à un "peintre de synthèse privilégiant le mouvement, la matière et la couleur."
 

 
   
   
 

Carole MELMOUX

Laureat 2016
 
   
Echapées belle - huile sur toile

Carole Melmoux a toujours été attirée par l’art ; elle a fréquenté l’atelier d’Etampes, la Grande Chaumière notamment puis elle a été professeur des écoles durant dix ans pour revenir à l’art. Elle s’est initiée à la gravure avant de reprendre la peinture.

Cette artiste possède incontestablement une « écriture » ; son œuvre est reconnaissable entre toutes par sa manière très particulière d’évoquer le quotidien, en particulier la famille, comme une sorte de conte. Elle témoigne d’une imagination féconde et d’une créativité plastique. En une gamme colorée forte et une touche emportée elle compose des toiles foisonnantes que l’on découvre peu à peu. Ainsi naissent alors une multitude de petits personnages  souvent dansant, réminiscence peut-être des cours de danse suivis par le peintre, mêlés au thème principal et qui lui donnent vie.

Carole Melmoux exécute un dessin succinct suggéré par une ligne noire qui délimite la forme. Elle s’évade de la réalité sans la supprimer, lui communique une dimension poétique dans son art à l’image d’une fable. Chaque personnage est animé d’une grande énergie dans cette peinture un peu magique.


   
 

Adela BURDUJANU

Laureat 2015
 
   
Véloposé, 2015 - 114x143 cm

La ville, ses rues vivantes, ses passants éphémères, son habitat vus par cette artiste n’ont rien de conventionnel.

Réel-rêvé éternelle question ; Adela Burdujanu la pose à travers des toiles vigoureuses, vivantes exécutées en une figuration gestuelle, dynamique. De longues touches apparentes créent le dessin sans description minutieuse et l’atmosphère des lieux choisis est présente ;ce sont des instantanés de vie.

Des scènes de l’espace urbain sont ici restituées avec la personnalité de cette artiste :famille et enfants, jeunes couples ou passagers en attente d’un bus, tous ces moments du quotidien auxquels nous n’attachons plus d’importance Adela Burdujanu  les reconstitue dans l’intemporalité, l’anonymat. Ces « vibrations variées » comme elle nomme son  travail lui permettent d’appréhender l’espace commun qu’est la ville, de se l’approprier et de le restituer par son art. Si le noir se révèle primordial dans la gamme colorée, elle l’éclaire de lumineuses transparences, de reflets sur l’eau sous l’effet de la lumière. L’artiste reconstitue la réalité sans la trahir ;elle en conserve l’esprit et ajoute sa part de réflexion, d’imaginaire aussi.


   
 

Jean-François BERJOAN

Laureat 2014
 
   
Commencement

Ces œuvres abstraites fort bien construites appellent le dialogue car, lorsqu’on les découvre, elles semblent éloignées de la réalité. Peu à peu elles se laissent déchiffrer, chacun alors y trouve ce que lui dicte sa sensibilité.

On est tout d’abord intéressé par le rythme qui les anime puis le regard se familiarise avec les images insolites évoquées dans l’ampleur d’une touche gestuelle architecturant l’espace et la couleur ou le noir jaillissent. C’est l’impressionnant « Commencement », une masse noire allégée par quelques traces d’orangé, de gris, une composition presque tactile.

Jean-François Berjoan sacrifie parfois à une très légère figuration : »Trouée claire » qui, dans une matière élaborée évoque une nature aux accents poétiques.

Porteuses de l’émotion de l’artiste, ces compositions sont amplement traitées dans une matière savamment travaillée et sont la traduction d’un monde personnel.


   
 

Philippe CROQ

Laureat 2013
 
   

Venu à la peinture à la suite d’une grave maladie qui l’a contraint à quitter son activité,Philippe Croq confie à la toile ses émotions et ses douleurs,ses souvenirs autant que son jugement sur le monde . Le signe, la matière sont, chez lui, prépondérants.

Loin de l’anecdote, son œuvre chemine dans le temps et hors du temps avec spontanéité mais aussi réflexion. Dans ses peintures réalisées sur papier marouflé sur bois il livre en quelque sorte son journal intime, évocation de souffrances qu’il faut exorciser mais encore observation de ce qui l’entoure. Des taches noires, ocrées ou colorées de jaune lumière rehaussés de quelques tracés noirs, formes imprécises et aériennes dans lesquelles figurent parfois un visage,une silhouette,laissent toute liberté pour entrer dans ces compositions. Eloigné d’un quelconque réalisme, l’univers de Philippe Croq semble être une interrogation exprimée en une écriture quasi automatique parfois et approfondissement de la connaissance de la vie.


   
 

Guillermo MONTERO OYAGUEZ

Laureat 2012
 
   
El descanso II

Un certain mystère émane des compositions de ce peintre qui traite différents sujets dans la concision de la ligne, la modération de la gamme colorée. Maisons, paysages, mer, autant d'inspirations pour Montero Oyaguez. De la mouvance de l'eau à la rigueur de l'architecture, il affirme une création personnelle où dialoguent ombre et lumière. Il privilégie les bleus et les noirs, parfois quelques verts et l'on décrypte ses toiles avec intérêt.

Ce peintre chante l'entente entre le corps d'une nageuse dont les gestes créent des remous dans l'eau; écume, transparences, tout ici vit avec intensité.

Les habitations isolées au milieu de la nature l'attirent par la magie certaine qu'elles dégagent, par leur solitude, leurs lignes géométriques adoucies par la lumière. L'on retrouve ce noir profond, sombre d'où émergent des murs blancs ensoleillés.

Cette oeuvre épurée s'attache à l'essentiel; elle recrée la vérité des lieux dans la sobriété d'une écriture évocatrice.


© TAYLOR association des artistes Ce site est realisé par