Recherche
Accueil TAYLOR EXPOSITIONS CONCOURS ARCHIVES DONS ET MECENATS

Warning: include() [function.include]: Filename cannot be empty in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55

Warning: include() [function.include]: Failed opening '' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/fondatioje/www/concDetail.php on line 55
   
   
 

PRIX CHARLES MALFRAY (sculpture)

 

Décernés « à un sculpteur âgé d’au moins 52 ans, dont l’œuvre se rattache à l’Ecole française traditionnelle.»

 
   
   
 

Louise GIAMARI

Laureat 2016
 
   

Détresse, fatalité ? On est saisi par ce que révèle de l’humanité cette sculpture émouvante, symbolique et qui s’impose par sa beauté déchirante.

Ces couples au corps rude, rugueux, ces visages presque dénués de traits ou voilés par une chevelure féminine et à l’expression douloureuse sont les témoins d’une vie, d’un attachement profond entre deux êtres comme à l’abandon et présentés parfois à la façon d’une Pieta. Une œuvre grave d’où la violence n’est pas absente qui ne cède à aucune facilité, aucune concession ; expressionniste dans sa forme avec une démesure voulue des bras, des mains.

  Puissante, énergique cette sculpture exprime des sentiments intimes avec authenticité. La lumière fait vibrer les volumes, accuse la forme des corps. Lorsque Louise Giamari devient animalière on retrouve dans certaines pièces le tragique mêlé à l’humour. Ces corps stylisés affirment leur présence. Cette artiste s’intéresse à différentes expressions de la matière dans laquelle elle creuse des alvéoles afin de créer un relief et introduit la couleur. La mort rôde et ces bêtes debout prennent l’allure de l’homme mais encore ses émotions. Cette création rare ne laisse pas indifférent.


   
 

Philippe SEENE

Laureat 2014
 
   
Le chant du gtan

Entre romantisme et création personnelle Philippe Seene a trouvé son style à la fois fort et naturaliste à ses heures qui lui fait rompre avec la contrainte du modèle. Il varie sa technique avec bonheur dans des sculptures inspirées, pour certaines, de l’antique. C’est « Bacchus »à la puissante anatomie remarquablement traduite avec ses muscles saillants et dont le sculpteur exprime la danse, en modèle le mouvement dans une tension intense.

On admire le travail du bronze dans cette œuvre éclatante de vérité : »Le Cri de la presse » ; un visage, bouche ouverte, exprime la colère et sur le buste se devine dans la matière finement travaillée,des coupures de presse,une sculpture fort expressive,impressionnante.

Philippe Seene s’intéresse à divers thèmes, la fougue de chevaux emballés par exemple, si vivants malgré l’amputation d’une partie de leur corps ou bien des maternités symboles de son regard sur la vie.

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, ce sculpteur est professeur de modelage et de dessin à la célèbre Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués Duperré.


   
 

Jean-Michel FICHOT

Laureat 2012
 
   
L Enlèvement d Europe, 1991

Intéressante, la sculpture de cet artiste : figurative dans son essence, elle conserve cette part d'imprévu, d'originalité qui séduit. Et son goût d'un travail par série témoigne de son désir d'approfondir les thèmes choisis.

Imposantes, leurs volumes généreux évoqués dans la douceur de courbes, les Nus couchés possèdent une présence singulière. Jean-Michel Fichot amplifie les volumes du corps qui devient monumental. Sensuelles, parfois offertes, ces jeunes femmes semblent sûres de leur charme. L'artiste rythme doucement ces corps généreux d'où émane une intense sensualité et sur lesquels s'accroche la lumière. Dans la matière discrètement travaillée apparaissent quelques aspérités qui animent le bronze.

Avec les Enlèvements, jeunes femmes sur des chevaux cabrés dans un beau mouvement, l'on retrouve le goût de ce sculpteur pour les formes d'une belle plénitude. La sculpture, ici, devient statuaire dans cette oeuvre qui se situe entre tradition et modernité.


   
 

Frédéric BRIGAUD

Laureat 2010
 
   

L’invention parcourt cette œuvre dans laquelle perce souvent l’humour. En conteur, Frédéric Brigaud nous incite à le suivre dans son monde où imaginaire et réel étroitement liés donnent à ses sculptures un caractère éminemment personnel et souvent poétique.

Cet artiste facétieux à ses heures, témoigne d’une véritable invention. Ses bronzes vivants, aux lignes dynamiques, aux volumes d’une belle plénitude emportent ailleurs. Avec aisance il capte le mouvement, celui d’un lièvre marchant, à la fière allure auquel il confère une présence humaine en un modelé sensible. Prenant parfois ses thèmes dans la Bible ou dans la littérature, il s’approprie le héros, le façonne selon son imagination, ainsi le roi Salomon ou Sindbad dans sa barque. Tout est vie dans cette sculpture aux lignes harmonieuses qui va bien au-delà de l’anecdote et témoigne de l’inventivité permanente de Frédéric Brigaud avec sa part de rêve, d’insolite.


© TAYLOR association des artistes Ce site est realisé par